La chasse aux belles plantes

Dans tout le massif des Alpes, le mois de juin voit les passionnés de plantes et de fleurs parcourir les sentiers, reflex sur le ventre et boîte à échantillons en bandoulière. En cet après-midi ensoleillé, près de la Fontaine de l’Ours, au-dessus de l’abbaye de Boscodon (Hautes-Alpes), sur quelques centaines de mètres du même sentier, une bonne fraction de la corporation semblait s’être donné le mot. De quelques bribes d’une conversation à mots couverts saisie au passage, je compris que quelques spécimens du rare sabot de Vénus avaient été signalés aux alentours. Je me risquai à bavarder avec l’un d’entre eux, qui ne tarda pas à me convaincre de mon ignorance crasse en matière de botanique, en me citant les noms latins de fleurs que j’avais photographiées la veille, et en me démontrant au surplus que je ne savais à peu près pas, en dehors des fonctions élémentaires, me servir de mon appareil numérique, qu’il manipula avec dextérité et dont il tira en un clin d’oeil des effets que je n’avais jamais soupçonnés. Il venait d’entendre le chant d’une grive musicienne qu’il me siffla avec une précision ahurissante. Sur ce, happé par le sillage d’un congénère qui lui avait marmotté au passage un nom composé en latin, il me planta là, sans même daigner me saluer. Mortifié, je m’en fus sur un autre sentier, en quête de merveilles, dont celle-ci, dont j’ignore évidemment le nom.

 

De retour le soir, j’eus droit, au-dessus du parking désert, à un récital de la grive musicienne. Mais c’était peut-être un vulgaire merle. Quoi de moins vulgaire, d’ailleurs, que le chant du merle? A quelques subtiles singularités, j’intuitai qu’il s’agissait bien d’une grive musicienne. De toute façon, c’était à tomber.

Je ne me lasse pas de contempler l’extrême délicatesse de ces fleurs, leur merveilleuse sensualité, leur grâce impudique, presque obscène. Et dire qu’on permet aux enfants d’étudier la botanique, aux jeunes filles à peine pubères de se pencher sur leurs trop évidentes suggestions!

Publicités
Cet article a été publié dans nature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s